Enseignement religieux

Repère essentiel dans une société diversifiée

En grandissant, les enfants, les jeunes, les élèves se trouvent constamment confrontés à d’intenses questionnements touchant à la religion et à leur propre religiosité. La pluralité religieuse croissante et la multiplication des conflits reposant sur des motifs religieux montrent combien il est important de maintenir une éducation religieuse sous la forme de cours de religion dans l’espace civil que constitue l’école.

En raison de leur propre évolution et de leur influence culturelle, les Églises souhaitent contribuer à des formes modernes d’éducation religieuse au service de l’Humain. Elles proposent à cet effet de collaborer avec l’État en mettant leurs compétences au service de sa politique éducative.

L’enseignement religieux soulève un large éventail d’interrogations d’ordre pédagogique, social, religieux et théologique. Il est une composante importante dans la culture éducative de toute école qui, au cœur d’une société diversifiée, se perçoit comme un lieu favorisant les échanges et la compréhension mutuelle dans un cadre non violent, propice à la formation.

Grâce au plan d’études « Lehrplan 21 », déjà appliqué dans de nombreux cantons, l’enseignement religieux se voit intégré dans une didactique organisée selon différentes disciplines. Ainsi, les sujets « éthique, religions, communauté » font partie de la discipline « sciences naturelles, humaines et sociales ». Les Églises craignent toutefois que les sujets de religion soient peu à peu écartés du contexte scolaire ; c’est pourquoi elles s’engagent pour un maintien des cours de religion ou pour la création d’une discipline spécifique réservée à l’enseignement religieux.