Le baptême

Alliance avec Dieu et la communauté

Par leur baptême, des êtres humains sont unis à Jésus-Christ et accueillis dans son corps, l’Église universelle. Dieu conclut dans le baptême une alliance avec la personne baptisée, comme il l’avait fait avec Noé après le déluge (Genèse 9). Le rite du baptême, qui consistait initialement à immerger puis remonter à la surface la personne baptisée, marque le lien du baptisé avec Jésus-Christ, mort et ressuscité pour nous. C’est pourquoi le baptême revêt une importance fondamentale pour l’Église chrétienne.

L’Église baptise au nom du Dieu trinitaire et suit ainsi le commandement du Christ : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc : de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, leur apprenant à garder tout ce que je vous ai prescrit. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps. » (Matthieu 28, 18-20).

Depuis 1973, les Églises protestantes, catholique romaine et catholique-chrétienne de Suisse reconnaissent mutuellement leur baptême. Dans les 26 Églises de l’Église évangélique réformée de Suisse EERS, le baptême des nourrissons est la pratique habituelle. Certaines Églises renoncent à baptiser leurs enfants à l’âge de nourrisson, parce que dans l’esprit de la pratique de l’Église ancienne, elles souhaitent leur laisser la décision de se faire baptiser en se fondant sur leur foi. Dans le deux cas, cet événement important de la vie est célébré avec la communauté lors d’un culte.