Confirmation

Confirmation du baptême

Par la confirmation, des jeunes femmes et des jeunes hommes professent leur foi réformée. Ils confirment ainsi leur appartenance à la communauté chrétienne dans laquelle ils ont été accueillis lors du baptême.

Un culte de bénédiction marque leur entrée dans la majorité religieuse. Les personnes confirmées peuvent devenir des parrains et des marraines, et elles obtiennent le droit de vote et d’élection dans leur paroisse. La confirmation signifie en même temps la fin de l’instruction religieuse.

La confirmation a vu le jour au XVIe siècle, dans le contexte de la dispute réformée sur le baptême. D’un côté, le courant des anabaptistes estimait que la foi devait précéder le baptême et que par conséquent, seuls les adultes pouvaient être baptisés. De l’autre, les réformateurs défendaient le baptême des nourrissons.

Un compromis a permis de résoudre ce différend : le baptême des enfants a été conservé, mais les jeunes devaient ensuite être instruits dans la foi chrétienne pour qu’ils puissent confirmer plus tard leur foi devant la communauté. C’est ainsi qu’est née la confirmation.