La veille de Noël et Noël

Fêter la naissance de Jésus-Christ

Noël fait partie des plus importantes fêtes de la chrétienté avec Pâques, l’Ascension et la Pentecôte. À Noël, les réformées et réformés fêtent la naissance de Jésus-Christ, en qui Dieu s’est fait homme.

Le temps de Noël commence la veille de Noël, le 24 décembre, et dure jusqu’au dimanche de l’Épiphanie. Dans le calendrier, le jour de Noël est toujours le quatrième jour après le solstice d’hiver. C’est pourquoi Noël était aussi célébré par le passé comme la fête du retour du soleil après la journée la plus sombre. Lors du culte de Noël, il est de tradition de lire le passage de l’Évangile de Luc racontant la naissance de Jésus, ou de représenter celle-ci sous forme de spectacle de la Nativité (histoire de Noël).

Le temps de l’Avent comme temps de l’avènement

L’attente de la naissance de Jésus

Pendant l’Avent, les chrétiennes et les chrétiens se préparent à fêter la naissance de Jésus à Noël. Le premier Avent est toujours le dimanche suivant le 26 novembre. Le motif général du temps de l’Avent est l’attente de l’avènement du Messie, qui établira la justice et la paix. En de nombreux endroits, des gens allument des bougies sur la couronne de l’Avent pour symboliser Jésus, lumière du monde. Avent signifie étymologiquement « l’arrivée ».

Les quatre dimanches de l’Avent ont chacun différents messages chrétiens. Le premier Avent est placé sous le signe de l’attente du retour du Christ à la fin des temps. Le deuxième et le troisième Avent sont centrés sur Jean-Baptiste. Le quatrième dimanche de l’Avent parle souvent de l’attente joyeuse de la naissance du Christ. Le temps de l’Avent s’achève le soir du 24 décembre.